In English              Auf Deutsch

Sponsors











Tweets

La librairie du blog

Membres

lundi 26 septembre 2011

Sur la toile



Sur la toile cette semaine:

  • le blog de Thomson Reuters nous présente un graphique afin de mieux comprendre la guerre qui sévit actuellement entre les différents acteurs de la téléphonie mobile.
  • le site cyberpresse.ca se demande comment empêcher le plagiat des recettes des grands chefs cuisiniers, telles que la "poutine au foie gras". Pour l'auteur, le brevet ne semble pas être la bonne solution. Pour mémoire, j'avais présenté en 2009 dans la rubrique "invention de la semaine" un florilège de brevets déposés par les frères Troisgros.
  • le site Ariège News présente une innovation dans le domaine des arts de la table, brevetée comme il se doit. Appelée du doux nom de Georgette et adoptée par Hélène Darroze ou encore Alain Ducasse, elle s'apparente visuellement à la patte d'un grizzly.
  • à lire sur le blog German IP, un article sur l'exigence de traduction des brevets européens après opposition, qui subsiste en Allemagne pour les brevets délivrés avant l'entrée en vigueur de l'accord de Londres.
  • le blog de Pierre Breese donne accès à une enquête en ligne de l'APEB destinée à analyser les perceptions des acteurs de partenariat université / entreprise.
  • sur le site unitary-patent.eu, l'association April (promouvoir et défendre le logiciel libre) propose une présentation animée d'une douzaine de minutes sur le projet de brevet unitaire.
  • le site de l'OEB nous apprend que Mme Brimelow a reçu la croix de commandeur de l'ordre du mérite de la République fédérale d'Allemagne.
  • un nouvel ouvrage intitulé "Drafting and Amendment of European Patents" de Brian Cronin est paru et peut être feuilleté et acheté ici










Articles similaires :



2 commentaires:

Regis a dit…

Pour info, la demande de brevet pour Georgette (WO0041603) a été considérée comme retirée en mai 2002... Le brevet n'a pas été accordé au moins pour l'OEB...

Anonyme a dit…

Pour obtenir un brevet pour une recette, il suffit de maquiller la demande en autre chose... L'USPTO avait aussi délivré le brevet correspondant, ce qui a déclenché quelques sérieux mouvements de zygomatiques outre-Atlantique. (Il y a comme un thème, je trouve que le graphique publié sous le premier lien montrant les relations entre acteurs en téléphonie mobile évoque irrésistiblement un plat de spaghettis).

Mais qu'est-ce qu'une recette? Un procédé chimique (songeons à la cuisine moléculaire) ou une création esthétique?

Le goût, la couleur, et la texture de l'aliment sont-ils des caractéristiques techniques ou esthétiques?

Une recette peut-elle être assimilée à une partition de musique ou une pièce de théâtre? On devrait alors pouvoir invoquer le copyright. Le créateur pourrait alors conserver le contrôle sur l'exécution de son oeuvre par des modalités analogues, sans que le produit en soit "fixé", contrairement à ce que soutient l'auteure dans une entrevue. La recette devrait probablement être transcrite et publiée. Voyez-ça d'ici, la GEMA ou la SACEM qui commenceraient à faire le tour des cuisines et étudieraient les menus.

Je me tâte (la bedaine), et songe à commander le livre dont il est question dans l'article publié dans le journal phare du bon copain de l'hyperprésident.

Related Posts with Thumbnails
 
Le Blog du Droit Européen des Brevets Copyright Laurent Teyssèdre 2007-2016