Sponsors











Tweets

lundi 28 février 2011

Le Top 25 des cabinets de CPI

L'an dernier, le magazine Intellectual Property Today publiait le classement des principaux cabinets de brevets américains, classés en fonction du nombre de brevets américains délivrés l'année précédente.

Le classement que je vous propose ici reprend un peu le même principe, mais appliqué aux cabinets de CPI français, classés selon le nombre de demandes de brevet français (hors certificats d'utilité) publiées en 2010 pour lesquelles le cabinet est indiqué dans le champ "mandataire". Les chiffres ne prennent évidemment pas en compte les demandes rédigées au sein des cabinets mais déposées directement par les clients.

Au total, ces 25 cabinets représentent près de la moitié des demandes publiées en 2010.

Ces chiffres sont issus d'interrogations d'une base de données et n'ont pas été vérifiés auprès des cabinets. N'hésitez pas à me prévenir en cas d'erreurs ou d'oublis afin que je puisse le cas échéant corriger le classement.



MAJ : Le magazine Managing IP a publié en octobre 2010 un classement des plus gros cabinets mondiaux basé sur le nombre de demandes PCT. Pour la France, les 10 premiers sont : Lavoix, Plasseraud, Marks & Clerk, Beau de Loménie, Regimbeau, Brevalex, Germain et Maureau, Novagraaf, Ores et Nony.

Articles similaires :



16 commentaires:

Furious Fred a dit…

Mais ... est-ce que le classement est le même en terme de qualité des brevets rédigés ?

mandataire en colère a dit…

Un problème de ce classement est qu'il ne prend pas en compte les premiers dépôts EP ou PCT, sans priorité FR. Bien évidemment, le faire aurait été assez compliqué. Mais cela pénalise notamment les cabinets ayant une activité biotech/pharma importante.

the dude a dit…

je n'aurais pas forcément appelé cela le TOP 25.Certains vont peut être se froisser?

Anonyme a dit…

quel est l'intérêt d'un tel classement?

Octave a dit…

L'intérêt d'un tel classement ? Faire parler dans les chaumières et attirer le lecteur ?

Anonyme a dit…

Si je comprends bien ce "Top 25", le cabinet Lavoix est 6 fois meilleur que le cabinet Beaumont, quel écart!
Et que dire des cabinets non cités, ils doivent être bien médiocres... ^^

Anonyme a dit…

Quelle sont vos sources? les bases de données brevets?
Cette statistique correspond aux seuls brevets nationaux français ou aussi aux brevets européens et aux demandes PCT? Merci.

Anonyme a dit…

Si je comprends bien ce "Top 25", le cabinet Lavoix est 6 fois meilleur que le cabinet Beaumont, quel écart!

Non, vous n'avez pas compris, tel que je le comprends c'est la quantité qui est prise en compte dans ce classement, pas la qualité.

Patentgineer a dit…

Vous êtes bien durs avec notre hôte. Chacun de vous sait comment faire le tri alors ne faites pas comme si...

Anonyme a dit…

intéressant, à ramener au nombre de CPI par cabinet pour avoir une idée de la productivité moyenne.

Quelle est la base de données utilisée, la mienne ne fourni pas ce type de champs.

Anonyme a dit…

Petite comparaison avec les données du registre en ligne de l'OEB, qui permet de faire une recherche sur jusqu'à trois champs.

Demandes EP publiées en 2010 avec priorité FR:

Lavoix 133 (159)
Beau de Loménie: 89 (95)
Marks Clerk France: 114 (120)
Brevalex: 98 (98)
Plasseraud: 54 (118)
Regimbeau: 65 (111)
Novagraaf: 58 (68)

(Je viens d'apprendre à écrire PlasseRAUD et RégimBEAU correctement).

Le résultat est imprécis, car l'année de publication couvre aussi bien les demandes PCT en attente d'entrée en phase régionale que les demandes EP directes.

Entre parenthèses le nombre de demandes dans lesquelles on trouve "FR" dans le champs "Demandeur". La différence entre ce chiffre et le premier donne une indication grossière des premiers dépôts EP ou WO pour les demandeurs domiciliés en France.

Beaucoup d'appelés FR, peu d'élus EP en général?

Tiroflan a dit…

L'anonyme productiviste de 14h32 devrait poser sa candidature à l'OEB au poste DP ou de VP, la seule exigence est de maîtriser la règle de trois. ;-)

Anonyme a dit…

A l'anonyme de 14h52:
regardez les taux de conversion FR /EP des deux plus gros déposants francais, et vous verrez pourquoi peu d'élus EP...

Anonyme a dit…

En faisant mes petits tapotages j'avais oublié que le délai d'entrée en phase régionale de demandes PCT publiées en 2010 n'est pas encore expiré en ce 1er mars 2011. Or le mandataire n'est désigné et codé dans le registre qu'après le passage de la demande internationale en phase EP.

J'ai voulu reprendre l'exercice en essayant sur 2008 plutôt que 2010, mais le site de l'OEB était hors-ligne. Lorsqu'il est revenu en soirée j'ai eu l'agréable surprise de découvrir un nouvel interface usager permettant de lancer une recherche sur l'ensemble des champs disponibles, un peu comme avec Espacenet.

Voici donc les demandes EP avec une priorité française publiées en 2008 par divers cabinets (4 critères de recherche), et entre parenthèse celles de ces demandes qui ont été publiées sur un numéro WO (un cinquième critère). La présentation des résultats est aussi beaucoup amméliorée.

Lavoix: 308 (154)
Beau de Loménie: 323 (166)
Marks Clerk France: 208 (145)
Brevalex: 231 (148)
Plasseraud: 287 (165)
Regimbeau: 206 (141)

En supposant que la croissance générale des demandes d'origine française a été modérée entre 2008 et 2010, je crois que 50-70% des demandes FR présentées par de grands cabinets font l'objet d'une extension EP, les 2/3 desquelles passant par la voie du PCT.

Reste à savoir qui sont les deux plus gros déposants français. J'ai mon idée là-dessus, mais je préfère confirmer dans les statistiques de l'OEB.

Anonyme a dit…

Pour les gens de l'industrie un autre classement serait intéressant mais n'existe pas

Combien de brevets rédigés par les numbers one nécessitent un nombre d'offices actions qui leur permette de gagner très bien leur vie

Combien de cabinets arrive a pondre des brevets qui passent comme des lettres a la poste et qui survivent en oppo

Combien de cabinets sauvent leurs clients lors de procedures d oppo ou de recours

Les meilleurs selon moi se mesurent à ce niveau pour l'industrie. C'est super d'avoir un droit, faut il encore qu'il puisse servir et valoir quelque chose.

Du brevet pour du brevet est ce une fin en soi, peut être pour les cabinets, pour les industriels ca dépend.

Bonne journée.

Hansimschnockeloch a dit…

Avant que l'INPI ne mette en ligne et en accès "libre" le registre FR, la base d'accès payante était PLUTARQUE et permettait des recherches par champ de mandataire. On pouvait aussi interroger selon le département du déposant. Intéressant pour voir la zone de chalandise des cabinets.
Je crois aujourdh'ui que seul le prestataire français de bases de données a conservé la gestion de ces champs dans son interface, mais comme je n'y suis pas abonné, je ne peux vérifier.

Related Posts with Thumbnails
 
Le Blog du Droit Européen des Brevets Copyright Laurent Teyssèdre 2007-2016