In English              Auf Deutsch

Sponsors











Tweets

La librairie du blog

Membres

mardi 18 octobre 2011

EQE préliminaire


Le 5 mars 2012 sera organisé le premier EQE préliminaire, destiné aux candidats disposant de 2 ans d'expérience. Une réussite à cet examen sera un préalable à l'inscription à l'EQE 2013 (pour les "first sitters").

Quelques détails sur ce pré-examen ont été donnés lors de la réunion des tuteurs qui s'est tenue à Munich la semaine dernière. Je n'ai pas pu y assister cette année, mais Thierry Senninger, tuteur au CEIPI, m'a transmis quelques informations glanées sur place.

L'examen, qui durera 4 heures, comportera 10 questions juridiques et 10 questions portant sur l'analyse de revendications.

Le principe en est le suivant : pour chaque question, 4 affirmations sont proposées et il est nécessaire de cocher pour chacune si elle est correcte ou incorrecte. 5 points sont attribués si les 4 réponses sont correctes, 3 points si 3 réponses sont correctes, 2 points si 2 réponses sont correctes, et 0 point dans les autres cas.

La partie juridique consiste à vérifier la maîtrise des concepts de base du droit européen, et nécessite une connaissance approfondie de la CBE. La connaissance des décisions des chambres de recours n'est pas testée, mais il faut connaître les décisions de la Grande chambre les plus importantes.

La partie "analyse des revendications" teste la connaissances des concepts de nouveauté, d'activité inventive, de portée des revendications et de l'Art 123(2) CBE. Sur le plan technique, les sujets devraient porter sur de la "petite" mécanique (type "brise-oeuf" comme pour l'examen blanc de mars 2011 ou commande de commutateur pour l'examen blanc de septembre 2011). La longueur du texte à lire (parties descriptives de l'invention et de l'art antérieur) devrait être sensiblement du même ordre que dans le cas de l'examen blanc de 2011 (voir plus bas).

Détail pratique : prévoir un crayon HB et une bonne gomme; la correction étant automatisée, il faut éviter de laisser des cases partiellement noircies.

Pour plus de détails sur ce pré-examen et vous entraîner, voir le deuxième examen blanc de 2011 (septembre) et le premier examen blanc (mars 2011) ainsi qu'une note explicative, la feuille de réponse et le communiqué du jury d'examen du 23 septembre 2011.

Un séminaire de formation sur le pré-EQE est organisé par le CEIPI à Strasbourg du 7 au 11 novembre 2011.

L'EQE 2013 diffèrera sensiblement des épreuves précédentes. L'épreuve B ne durera plus que 3 heures, et des jeux de revendications seraient proposés par le client.
L'épreuve C durera 5 heures au lieu de 6 actuellement, et ne devrait plus comporter de questions juridiques.
L'épreuve D se verra amputée de 2 heures.

Articles similaires :



5 commentaires:

chérie, j'ai rétréci l'eqe a dit…

Ne faudrait-il pas lire :
"... et ne devrait plus comporter de questions juridiques ..." ?

LT a dit…

Vous avez raison, c'est corrigé

Anonyme a dit…

Merci à Laurent et à Thierry pour ces commentaires très utiles (un futur candidat).

Anonyme a dit…

"brise-oeuf"
c'est-à-dire:
Dispositif destiné à briser les oeufs et bien d'autres choses encore

Anonyme a dit…

Détail pratique : prévoir un crayon HB et une bonne gomme; la correction étant automatisée, il faut éviter de laisser des cases partiellement noircies.

Chic alors, recomptages en vue, à la mode de l'élection présidentielle US de 2000...

J'espère que le candidat recevra une photocopie de ses réponses, comme dans les autres épreuves de l'EQE. Mais aura-t-on le temps de former et conclure un recours avant l'épreuve principale? Il faudrait prévoir un contrôle humain des formulaires auquels la correction automatique a attribué une note loupant de peu la note de passage. Le cadre juridique entourant l'EQE a déjà un peu trop de relents d'arbitraire.

À moins que les formulaires ne soient notés avec de bon vieux pochoirs.

Les cartes de réponse IBM de mon enfance exigeaient l'utisation d'un crayon très gras, 2B SJMSB, la lecture étant effectuée avec des brosses. Le système remontait aux années 1930, une première machine traduisait les marques en perforations, et l'analyse était effectuée par d'autres appareils mécanographiques.

Related Posts with Thumbnails
 
Le Blog du Droit Européen des Brevets Copyright Laurent Teyssèdre 2007-2016