Sponsors











Tweets

La librairie du blog

Membres

dimanche 11 octobre 2009

Fusion Avocats-CPI : résultats du sondage

Le sondage lancé le 28 septembre dernier a connu un franc succès, avec 374 votants, dont 137 CPI, soit près de 200 votants de plus que lors du sondage de février 2008.

Dans le camp des CPI, le vote est majoritairement en défaveur du projet de fusion, alors qu'en 2008 le vote était partagé. Faut-il y voir un effet de l'afflux de nouveaux CPI après l'EQF et l'épreuve de validation des acquis ?


Du côté des non-CPI, le vote est encore plus défavorable au projet, les 3/4 des votants ayant voté "NON".

Articles similaires :



31 commentaires:

The Dude a dit…

Il manque me semble t il dans ce sondage l'opinion de l'homme et la femme de la rue ,enfin la personne d'attention moyenne celle qui pourra nous expliquer comment un vote favorable des cpi(avec verification d'identités et autres pouvoirs à fournir)il y a quelques mois se transforme en vote défavorable des cpi quelques mois plus tard;est ce l effet rachida v. michelle(ou l'inverse?) est ce que les cpi sont des girouettes?ou est ce la facon de poser les questions de ce blog qui orienterait les réponses?le précédent sondage a l'époque du vote des cpi en assemblée était il déja en contradiction avec le vote?Think Mc Fly , think!

Laurent a dit…

Ce sondage n'a pas la prétention d'être représentatif du vote des CPI.

Seule une petite partie des CPI a voté ici même. La majeure partie des CPI, notamment les CPI marques qui ont peu de raison de lire ce blog, n'ont pas donné leur avis.

Toutefois, les derniers examens (EQF et VAE) ont augmenté l'effectif des CPI de manière importante, et il n'est pas impossible que si un nouveau vote devait être organisé par la CNCPI, le résultat serait différent de celui du vote précédent.

the Dude a dit…

supputons, supputons mon cher laurent:ainsi les nouveaux sur la liste seraient plus hostiles que les anciens sur la liste alors qu on leur propose d acceder a une "qualification" sans passer par un examen mais par equivalence? (je comprendrais mieux l'hostilité de ceux qui ont raté ces exams) Ont ils peur de la concurrence des avocats sur leurs plate-bandes de cpi et mandataires OEB?c est déja le cas de la part des avocats (qui eux ne se sont pas posé la question quand on leur a donné l'équivalence de l'EQE:ils ont trouvé cela tout naturel) Ont ils peur qu on les confonde avec les avocats? aucun risque aujourd'hui:allez dans n'importe quelle entreprise de moins de dix personnes(90% du tissu industriel en France) et demandez a ces entreprises:1) savez vous ce qu'est un avocat? 2) savez vous ce qu est un cpi?(n'hésitez pas à faire un sondage!) . La réponse est édifiante :c'est du cent à zéro pour les avocats(je suppute certes mais sur la base d'une expérience).Autant etre mal connu que pas connu du tout dans les entreprises.Que les avocats dont une partie a du mal à vivre décemment ne voient pas d un bon oeil l'augmentation de leur nombre:soit!mais les cpi que craignent ils en tant qu'individus?(je ne parle pas des intérets des cabinets qui sont eux différents)les avocats aujourd'hui leur font ils une quelconque concurrence dans les procédures de brevets?aucune!
et pour tous ceux que ca n'interesse pas ils continueront comme aujourd'hui à etre ingénieur brevets;et pour tous ceux qui aujourd'hui vont completer leur qualification en passant une licence de droit, cela ne sera plus nécessaire mais intégré au cursus:une certaine uniformité dans la formation juridique pour ceux qui exercent ou veulent exercer une profession juridique.
"Avoué"(comme on dira tres prochainement chez les avocats) c'est plutot tentant, non?

Laurent a dit…

Je ne sais pas si les "jeunes" CPI sont moins favorables à la fusion que les "anciens".

Le seul indice qui me le fait supposer est le plus grand rejet du projet de fusion par les non-CPI, donc a priori les plus jeunes dans la profession. Mais peut-être les non-CPI changent-ils d'avis une fois l'examen en poche ?

Qu'en pensent les lecteurs ?

Mandataire en colère a dit…

J'étais contre la fusion l'année dernière, quand je n'étais pas encore CPI.
Maintenant je le suis, et bien entendu mon opinion n'a pas changé d'un iota. Je ne pense pas être le seul "jeune CPI" à ne pas être une girouette...
Je pense que l'explication de Laurent est la bonne. D'ailleurs, c'est pour nous empêcher de voter qu'on a retardé d'un an l'EQF, ça crève les yeux!

Anonyme a dit…

Il y avait 674 CPI en octobe 2008 quand le projet de fusion a été voté par l'AG de la CNCPI.

Il y a maintentant 822 CPI, soit 22% de plus.

Paris Hilton a dit…

De ce que je vois autour de moi, les jeunes CPI sont majoritairement contre la fusion. Ils viennent d'en baver suffisamment avec les examens et ils ne veulent pas que leurs cadets en bavent encore plus !

Anonyme a dit…

Faire des sondages représentatif, ca ne s'improvise pas.

De mon côté j'ai un blog qui parle de mes vacances en Bretagne l'année dernière. J'envisage d'y mettre un sondage pour ou contre la fusion.

Considérerez vous que les résultats seront dignes d'intéret ?

(désolè d'être grinçant, mais d'autres sont désagréables)

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord avec mon homonyme de 10:10.

Les résultats de ce sondage n'ont aucun intérêt.
La plupart des votants n'ont probablement aucune idée de ce qu'est un cpi !

Lamentable et consternant.

Anonyme a dit…

Egalement contre la fusion avant de devenir CPI (par la VAE), je suis le toujours.
Car, avant tout ce qui me laisse pantois dans ce dossier, c'est que les intérêts des groupes qui représentent à mes yeux l'avenir de la PI (l'industrie ET les jeunes) sont pour le moins bafoués.
Donc, dans ma logique, bafouer l'avenir c'est dangereux pour l'intérêt général et très égoistes de la part les acteurs du oui.

Anonyme a dit…

Je poursuis mon commentaire de 10h15 : organiser des sondages bidons, on voit de quoi sont capables les opposants à la fusion !

Les CPI ont voté pour la fusion, tenez-vous le pour dit une bonne fois pour toute !

jamais sans ma robe a dit…

L'analyse me semble pertinente. Les nouveaux CPI suite à l'EQF2009 (dont je fais parti) sont en majorité contre le projet, d'où le changement de tendance. Laurent pourrait nous rappeler le nombre de votant CPI du premier vote pour vérifier que c'est bien l'effet "noveaux CPI" qui joue ici.

Nouveau CPI a dit…

@anonyme de 10:15.
Si ce sondage n'a aucun intérêt, pourquoi prenez vous la peine de le commenter?
Environ 1/6 des CPI semble s'être exprimé ce qui est bien mieux que la plupart des sondages organisés par nos instituts habituels..

"organiser des sondages bidons, on voit de quoi sont capables les opposants à la fusion !" Un tribunal a jugé que le vote des CPI n'avait pas beaucoup plus de valeur que ce sondage, et que c'est pour cette raison que le choix du type de majorité n'avait que peu d'importance....Vous ne voyez pas mon sourire mais il est là!

Je suis un nouveau CPI. J'étais "mineur" au moment du vote et je pense que le bureau mesure mal les effets provoqués par son mépris souverain vis à vis des plus jeunes.

Laurent a dit…

A l'anonyme de 10h10 :

De mon côté j'ai un blog qui parle de mes vacances en Bretagne l'année dernière. J'envisage d'y mettre un sondage pour ou contre la fusion.

Si vous mettez en place un sondage, je me ferai un plaisir de mettre un lien vers votre blog.

Sauf bien sûr si vous craignez qu'avoir des votants qui s'intéressent au droit des brevets ne diminue la pertinence du sondage.

Anonyme a dit…

Ce blog est une source d'information irremplaçable pour notre profession.
Sans lui nous ne connaîtrions probablement pas la nature du récent discours de Mme Alliot Marie (puisque la CNCPI n'en parle pas). Et ce n'est qu'un exemple parmi bien d'autres (jurisprudence, résultats d'examen..)
Tout ce travail mérite un minimum de respect que l'on soit pro ou anti fusion (et Laurent a toujours respecté les deux points de vue).
Le ton de certains commentaires ci-dessus est particulièrement indigne.

Armand Grinstajn a dit…

Deux observations en vrac :

(1) Les résultats peuvent être faussés par des gens qui votent plusieurs fois, par exemple, depuis leur ordinateur perso et depuis le bureau. Je pense que dans des dossiers "chauds" comme celui-ci, la tentation peut être grande. Mais en même temps, on ne voit pas pourquoi il y aurait plus de 'fraude' chez les fusionnistes ou chez les séparatistes.

(2) Si mes souvenirs sont exacts, le dernier sondage s'est fait dans une atmosphère particulièrement surchauffée. Il n'est pas exclu que des CPI marques soient venus ici pour exprimer leur point de vue, ce qui est moins probable pour ce deuxième sondage qui se situe dans une période (trop ?) calme.

Mandataire en colère a dit…

@anonyme 10h15

"La plupart des votants n'ont probablement aucune idée de ce qu'est un cpi !"

C'est bien connu qu'un blog sur le droit européen des brevets, c'est le site internet préféré de la ménagère de moins de 50 ans, juste avant "marmiton.fr"...

"Les CPI ont voté pour la fusion, tenez-vous le pour dit une bonne fois pour toute !"

C'est entendu. Sauf que ce ne seront pas les CPI qui auront le dernier mot, mais les pouvoirs publics...
C'est peut-être pour ça que vous êtes si agressif, méprisant et désagréable?

CPI oui, avocat peut-être après une licence de droit a dit…

@anonyme 10:15
Mais qu'y a t-il de si excitant dans la fonction d'avocat qui vous perturbe au point d'en oublier toute mesure dans vos commentaires?

Anonyme a dit…

Je trouve ce blog de très grande qualité. Donc, je ne m'associe pas aux commentaires "grinçants" sur ce sujet.

Toutefois, j'indique à tous qu'il est effectivement possible de voter plusieurs fois, sans même avoir besoin de changer d'ordinateur comme le disait A. Grinstajn. Il suffit pour cela de vider son cache internet.

Compte tenu de la durée de la période sur laquelle ce sondage était ouvert, et des posts de certains (pour ou contre) qui traduisent un comportement sur lequel on peut émettre des doutes, j'en déduis que ce sondage doit être pris avec des pincettes.

D'autant que, comme cela a été rappelé plus haut, une majorité des CPI "pro fusion" ne consulte pas ce blog (ce qui est dommage compte tenu de sa qualité...).

Bref, sondage évidemment pas représentatif. Mais qui prétendait le contraire ?

Laurent a dit…

Je prends note des critiques.

Je n'ai jamais considéré ce sondage comme représentatif, si ce n'est, peut-être, de l'opinion des lecteurs du blog.

Je fais quand même remarquer qu'à l'AG de la CNCPI du 13 mai 2008, le "oui" l'avait emporté avec 52.4% des suffrages, tandis que le sondage du blog organisé peu avant avait abouti à un chiffre de 52.3%.

Le prochain sondage devrait être : est-ce une bonne idée de proposer un sondage sur la fusion CPI-avocats ?

the Dude a dit…

Mais non Paris Hilton ce ne sont pas les jeunes CPI qui sont contre(faut pas rever!ils ne sont pas fous au point de rever a des examens moins durs pour les plus jeunes!) mais les vieux et les associés de cabinet en général qui ont plus à perdre qu à gagner(financièrement) des conséquences de cette fusion contrairement aux jeunes(posez vous donc la question de savoir à qui le"crime" profite) jeunes qui d 'ailleurs pour la plupart n'ont pas encore réalisé qu ils étaient devenus juristes plus qu'ingénieurs(je parle de la fraction "ing brevets").Quand ils auront réalisé qu ils sont devenus juristes, ils réaliseront que ca serait sans doute mieux d'etre reconnu(par leurs clients) comme tels.Et ne me dites pas que la motivation ce sont les pauvres petits encore plus jeunes (qui ne sont pas encore cpi) alors qu on vous propose un diplome supplémentaire presque gratuit!!De telles pensées pour son prochain, mon Dieu,j'en pleure d'émotion!

Paris Hilton a dit…

Les associés de cabinets ont plus à perdre qu'à gagner ?
Bien au contraire, ils pourront vendre leurs cabinets à des gros cabinets anglo-saxons, à un prix certainement très avantageux. Les cabinets d'avocat sont alléchés par le marché juteux du conseil en brevets, qui leur échappe jusqu'à présent.

Quant à la reconnaissance par les clients, ceux qui déposent des brevets savent à qui s'adresser; ne vous inquiétez pas pour eux, ils ne vont pas consulter l'avocat du coin qui fait des divorces.

Armand Grinstajn a dit…

En ce qui me concerne, j'aime bien ces sondages ... et je me régale surtout en lisant les commentaires !

Celui qui voudra recoller la profession, il a du pain sur la planche.

Hannibal Lecteur a dit…

Je suis d'accord sur un point : tout sondage doit être pris avec des pincettes. Cependant, compte tenu de la grande proximité du dernier sondage en la matière et des résultats réels du vote de CPI, je ne peux que conclure que les résultats de ce sondage reflètent la réalité.

Tout le monde avant le vote des CPI pensaient que l'attente des résultats de l'EQF aurait eu une influence considérable sur les résultats. Le bureau s'est empressé de faire voter avant qu'une armée d'opposants ne fasse échec à leur projet. Le OUI l'a emporté à une courte majorité seulement.

Pour lever tout doute, il faudrait que les CPI revotent aujourd'hui mais à mon avis le bureau se garderait bien de tenter l'opération. En tout cas, je serai pour un nouveau vote. ;-)

Et puis n'oublions pas que ce blog est majoritairement lu par des spécialistes.

Les plus anciens CPI sont souvent pour. Ils pourraient à la retraite vendre leur part à des cabinets anglo-saxons plus riches. C'est économiquement plus intéressant que de se limiter à des CPI en potentiels acquéreurs.

Anonyme a dit…

eh oh, c'est quoi cette idée reçue sur la ménagère de moins de 50 ans?? ;-)

Mandataire en colère a dit…

@ The Dude
1. "Un diplôme supplémentaire presque gratuit..."

Mais je n'en ai rien à faire d'un diplôme en plus! J'en ai à profusion! Voulez-vous que je tapisse mon salon de diplômes?

En plus, un diplôme "presque gratuit", c'est un diplôme volé, donc inutile. Avoir plus de compétences juridiques: pourquoi pas! Un chiffon de papier en plus, je n'en vois pas l'intérêt. Economisons le papier, sauvons la forêt...

2. "Et ne me dites pas que la motivation ce sont les pauvres petits encore plus jeunes (qui ne sont pas encore cpi) ...De telles pensées pour son prochain, mon Dieu,j'en pleure d'émotion!"

On n'est pas obligés d'être cyniques, vous savez? "Après moi le déluge" est peut-être la devise de certains, pas de tout le monde.
Mais même d'un point de vue plus "égoiste", je ne vois vraiment pas l'intérêt d'être le "dernier des moichans".

Anonyme a dit…

les opposants de la fusion sont mécontents parce qu'ils ont perdu lors des votes successifs à la CNCPI : ils profitent de l'occasion qui leur est donnée d'exprimer leur mécontentement, sous forme d'une pétition déguisée en sondage.

Les partisants de la fusion sont contents parce qu'ils ont gagné lors des votes successifs à la CNCPI. Ils n'ont guère besoin de donner et redonner toujours leur avis, et vaquent à d'autres occupations.

Le résultat du sondage-pétition était couru d'avance : les mécontents sont naturellement surreprésentés.

Anonyme a dit…

"pétition déguisée en sondage" ?

La question n'était pas biaisée, et les partisans de la fusion auraient aussi pu voter, non ?

Mais bien sûr ils n'ont pas voté, parce que les partisans de la fusion sont des gens qui bossent, qui savent déjà tout sur le droit des brevets et n'ont donc pas besoin de traîner sur ce blog !

CQFD : les opposants à la fusion sont des ignares qui ont besoin d'Internet pour s'informer.

Anonyme a dit…

J'ai écrit "mécontents".

Si vous voulez lire "ignares", libre à vous, mais ce n'est pas la même chose.

Pour ma part, je lis ce blog, qui dans 95% des cas est d'excellente qualité et m'informe de choses dont je ne suis pas encore au courant. Et je suis pour la fusion.

Anonyme a dit…

Je ne vois pas pourquoi qualifier ce sondage de "pétition". Il s'agit d'un simple sondage proposé librement sur ce blog aux lecteurs de ce blog. Il n'a jamais été proposé d'utiliser le résultat pour faire pression sur les pouvoirs publics que je sache. Alors pourquoi autant d'acharnement et de critiques agressives?

L'auteur est libre de ses articles et les mécontents (de quoi d'ailleurs? du résultat? et pourquoi donc?)devraient peut être aller visiter d'autres blogs (par exemple, ceux dédiés aux avocats, leurs idoles)ou évacuer leur trop plein d'agressivité dans les salles de boxe. A moins qu'ils s'amusent simplement à provoquer les autres...par jeu?

Anonyme a dit…

Lors du vote, je n'avais pas vu chez les opposants à la fusion de mauvais perdants. En revanche, je découvre par ce blog que les mauvais gagnants existent aussi...

Related Posts with Thumbnails
 
Le Blog du Droit Européen des Brevets Copyright Laurent Teyssèdre 2007-2016